Lutte Express

Forum sur la lutte professionelle (Catch)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wildcat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13438
Age : 33
Location : DrummondVille
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*   Jeu 25 Mar - 12:43




Bad Boy lance un Défi a Michel Piché :





WWW.LUTTENWC.COM


P.S. 5$ = 12ans et Moins Gratuit = 5ans et Moins

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flair3
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8780
Age : 38
Location : Granby
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*   Jeu 25 Mar - 16:42

Ouais bin j'ai comme l'impression que Piché va lui répondre avec la bouche de ses canons Wink

_________________
http://hockeyexpress.forumactif.org/ pour parler hockey c'est la place!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.freewebs.com/lutteexpress
wildcat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13438
Age : 33
Location : DrummondVille
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*   Mar 30 Mar - 13:40

La réponse de Michel Piché:




Bad Boy Joly confronte Michel Piché a la WTA:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flair3
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8780
Age : 38
Location : Granby
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*   Mar 30 Mar - 16:22

J'ai comme l'impression que Bad Boy Joly risque de manger ses dents. Piché a beau avoir l'air d'un curre dent, il faut pas le sous estimé non plus.

_________________
http://hockeyexpress.forumactif.org/ pour parler hockey c'est la place!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.freewebs.com/lutteexpress
grominnetto
Jobber


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*   Mar 13 Avr - 15:35

NWC : 03 Avril 2010 UNE RIVALITÉ À FINIR

Dans un gala de la NWC, nous pouvons apercevoir deux annonceurs, un duo bigarré : un très populaire Franco accompagné d’un anglophone du nom de Randy Jackson, arborant fièrement la feuille d’érable rouge...ce qui donne une dualité des plus intéressante.


Pour le premier combat, nous eûmes une confrontation entre quatres lutteurs avec élimination : Éric Leduc (accompagné de Bruni), Dynamike, Sick Rick Lucas et de Max Kruger. Après que Dynamike s’en eut pris à Lucas avec son « around the world DDT », il fut aussitôt attaqué par Kruger...qui sentit surement la réplique de Max : son « enzuguiri ». Ayant constaté la rapidité de Kruger, Dynamite décida de le ralentir avec de nombreux assauts à la jambe de Max Kruger. Sauf que Dynamike eut la mauvaise idée de faire de sa supériorité au public....Lucas l’aperçut du coin de l’oeil et le ramassa avec un « schoolboy » pour l’éliminer. Lucas continua sa tournée avec une « overhead suplex » sur Leduc qui fut aussi la victime d’un « superkick » de Kruger. Lucas, toujours sur sa lancée, exécuta son violent « double mafia kick » sur ses deux adversaires, déjà à genoux. Leduc lui calma les esprits avec un « olympic slam » pour lui montrer la porte de sortie. Après avoir vu un Eric : Leduc épuisé, au sol, Max monta sur la troisième corde et exécuta un « 5 stars frogsplash » pour le compte

Le vainqueur : Max Kruger


Lors du dernier gala, les colonnes de la salle de la NWC ont tremblés, tout comme le coeur de Twister, lorsque son grand compagnon lui donna un coup de couteau dans le dos...Lorsque Kiss assassina l’âme de Twister avec son « coolbreaker » d’une violence inouïe. Après les présentation, leur grand ami Marc, tenta bien de les séparer sans coup ...mais le président Randy Jackson en décida autrement : Il mentionna à Marc qu’il sera de ce combat, mais à titre d’arbitre et qu’il n’acceptera aucune escapade de sa part. Twister eut en face de lui un ancien partenaire qui ne sut reconnaître, qui lui parut comme un être possédé...mais un être qui dut faire face. La vitesse d’exécution de Twister est, certes, sa plus grande qualité et il nous le prouva d’emblée avec son « hurricanrana » tout en sortant Kiss. Lui, qui servit un retentissant « flying forearm » à Twister, qui n’eut aucune endroit pour se sauver du coin. Kiss continua son travail en projetant son « ami », haut dans les airs pour le laisser s’écraser sur le sol. Twister tenta de reprendre ses esprits en répliqua avec un « power slam » suivi de sa « closline » dans le coin. Sauf que Kiss, répliqua aussitôt avec son violent « yakuza kick » en plein milieu du ring. Avec l’énergie de son public, Twister ne se laisser pas dominer ainsi, il servit son « flying head scissors ». Mais il fut ralenti par un « low blow » et d’un « front slam » sur le genou de Kiss. Twister eut beau répliquer avec un « spinning kick », au grand plaisir de la foule, mais Kiss revint avec un « coup de pied » en plein figure de son ennemi. Twister crut en avoir fini en exécutant un « superkick » et son célèbre 619, mais Kiss se releva au compte de deux. Kiss bloqua une tentative de « coolbreaker » de Twister, tout comme une autre tentative de 619, qu’il transforma en « coolbreaker ». Après avoir renverser un violent coup de pied de Kiss avec un « coolbreaker » à son tour, Twister eut l’idée de prendre le couvercle de poubelle à son tour, mais fut arrêté par l’arbitre...qui l’a donné à Kiss (!?!?) qui assomma Twister pour le compte. Après avoir célébré avec l’ancien gérant de Twister, et Kiss continua le massacre avec un « curb stomp » suivi d’un « double stomp » de la troisième corde.

Le vainqueur : Kiss



Étant donné la féroce compétition qui existe dans la NWC, nous eûmes un combat à quatre équipes avec élimination avec : Sweet Killer avec Sky, Two Face avec B-Freak, les Shangaï Kids et le duo Infernale (Darren Pillman et Pat the Machine). En début de combat, ce fut le pauvre Sky qui subit les foudres de Bo-Li avec une « one-arm supex into a DDT » et de son « enzuguiri ». Sky reprit ses esprits et répliqua avec son « springboard dropkick ». Yu voulut bien continuer le travail de son partenaire avec une « closeline » sur le colosse Pillman, mais Darren répliqua assez rapidement avec son « around the world back breaker » et de son « sideslam » qu’il accompagne d’une « closeline » sur le pauvre Cheng Yu. Pat the Machine eut le goût de participer aussi et il exécuta un « power slam » sur le même Yu. B-Freak prit la relève de Yu et put exécuter sa « t-bone suplex » sur Pat. Son partenaire, Two Faces, continua avec un « flip » de la troisième corde. The Machine contra la stratégie de Two Faces en lui assénant une « closeline » dans le coin avec véhémence. Pat enchaîna avec un « kneedrop » sur le même Two Faces. Après que Bo-Li fit une « closeline » , il fut accueilli par les genoux de Sky . Chung Yu fit son « tornado DDT » sur Sky tout en donnant un coup de pied à Sweet Killer. Par la suite, il fit son Edgeacutionner pour faire abandonner Sky.
Pillman se retrouva dans les pattes de Chung Yu qui l’étourdit avec son « around the world head scissors » et d’un autre « around the world head scissors » , mais de la troisième corde. Pillman répliqua férocement avec son trio : suplex, « twisted slam » et d’un « front powerslam ». Pour une raison inconnue du Duo Infernal, leur couronnement ne fut point concluant Après de multiples échanges de prises de et de contre-prises entre les belligérants, B-Freak fit une « clotheline » à Cheng Yu pour ensuite l’assommer avec son « russian leg sweep » afin que Two Faces soit en mesure d’en finir avec son « five star frogsplash » sur Cheng Yu. Darren tenta finir le travail avec un « spinebuster » sur B-Freak et d’un « legdrop », mais B-Freak ralentit ses ardeurs avec un « low blow » hors de la vue l’arbitre. Ayant retrouvé leurs esprits, le Duo Infernal tenta une autre fois leur couronnement, mais B-Freak les arrête en assomma Pat avec sa ceinture et lui riva les épaules pour le compte.

Les vainqueurs : Two Faces et B-Freak


Le prochain combat fut une confrontation entre deux lutteurs de taille : le champion provincial Chris Norton et le vétéran Scream. Norton eut la surprise de sa vie en constatant qu’il ne put venir à bout de son adversaire avec ses charges. Il dut avoir recours à ses idées fielleuses. Mais, il eut la mauvaise idée de s’embarquer dans un concours de « chops »...que Scream remporta en mettant son adversaire au tapis avec ses « chops » tonitruantes. Scream eut même l’idée de continuer à matraquer Norton avec sa ceinture, ce que l’arbitre (Phénomène) refusa systématiquement. Voyant que l’arbitre fut distrait par cette ceinture. Il asséna un « low blow » à Scream, question de lui calmer ses ardeurs. Il crut bon de l’amener à l ‘extérieur du ring, mais mal lui en prit, car Scream répliqua avec un « elevated DDT » et suivi d’un « big boot ». Lorsque les deux gladiateurs furent de retour sur le ring, Norton fut en mesure de reprendre ses esprits et de poursuivre son attaqua avec : un « atomic drop », une « superplex » et d’un « big boot » à son tour. Comme la puissance de Scream n’est plus à refaire, il fut en mesure d’exécuter un « Samoan Drop », qui, malheureusement, assomma l’arbitre. Voyant cette chance inouïe, Norton s’empara de sa ceinture et frappa Scream qui se préoccupa de la santé du pauvre arbitre. Norton le souleva et le rabattant avec un « FU » et lui riva les épaules pour le compte avec l’aide des cordes.

Le vainqueur : Chris Norton


Le prochain combat mit au prise le tout-puissant Spike au jeune Shawn Richards. Voyant la corpulence de son adversaire, Shawn eut la bonne idée de s’attaquer aux jambes de Spike avec de nombreux coups de pieds. Malgré la différence de puissance, il refusa de s’arrêter, il continua avec un « around the world head scissors » et en contra Spike pour lui appliquer son « bulldog ». Sauf que, la force de Spike ne put être paralysée pour très longtemps, il stoppa la course de son adversaire avec sa « chop » dévastatrice. Spike poursuivit avec son célèbre « spinning wheelkick ». Le jeune ne se laissa pas abattre, il contra la manoeuvre de Spike avec un « neckbreaker ». Lorsque Richards voulut sauter de la troisième corde sur Spike, il eut la mauvaise surprise de se faire attraper au vol par Spike qui le rabattre dans « front slam ». Quand Spike mit son adversaire sur ses épaules, il accrocha l’arbitre au passage, qui tomba au tapis, assommé. Spike eut l’idée d’en profiter...mais la salle fut plongé dans l’obscurité la plus totale....La musique du Clown se fit entendre...mais nous ne vîmes personne...mais, du haut des airs, tel un aigle sur sa proie, The Clown atterri sur un Spike médusé, abasourdi – tout comme la foule d’ailleurs. Après que les gens eurent compris ce qu’ils eurent vu, quelques secondes auparavant, le délire éclata. La foule en avait que pour ce Clown qui eut défié les lois de la nature devant nous. Pendant ce temps, Richards grimpa sur la troisième corde et fit un « five stars frogsplash » pour le compte.

Le vainqueur : Shawn Richards.....et la foule qui se rappellera longtemps de ce saut (ou de ce vol plané) du Clown


Le prochain combat fut entre deux équipes : le Prince Kiol avec Blackbull accompagné de la charmante Darky contre Derrick Storm et Believer accompagné de Bruni. La puissance de Blackbull fut un problème de taille pour Believer, surtout avec Blackbull qui lui fit une « snap suplex ». Believer répliqua avec les deux genoux en pleine figure de son adversaire, déjà sur ses genoux. Il mit l’ontarien entre les deux cordes et lui administra un « legdrop » de la troisème corde. Storm en voulut un peu aussi et fit son fameux « flying forearm » avec son DDT directement sur Black bull. Quelques instants plus tard, il suivit avec son « backick ». Finalement, le Prince trouva une occasion de prendre la relève de son partenaire, il agrippa son adversaire pour lui faire son « sideslam » sur ses genoux. Blackbull reprit le contrôle du match en transformant ce qui parut être un « backbreaker » en « front slam ». Storm tenta de répliquer avec un « headscissors DDT » mais Blackbull le fit voir des étoiles avec une violente « closeline ». Believer revint sur le ring avec, lui aussi, son around the world DDT . Par la suite, nous vîmes la spécialité de Believer : il contra le coup de pied qui lui destina Kiol, envoya ce pied dans le ventre de Blackbull, mit la tête de Blackbull en prise de tête avec Kiol, renversa Kiol en « neckbreaker »...ce qui résultat en un DDT à Blackbull. Believer continua avec un beau « head scissors » sur Kiol qui se tint sur la troisième corde. Pendant que Blackbull s’obstina avec l’arbitre, Kiol en profita pour sonner les cloches de Believer avec un « low blow » pour ensuite lui faire un « FU » sur ses genoux pour le compte

Les vainqueurs : Prince Kiol et Blackbull


Les aspirants au titre par équipe, Cash Money Brothers ( Sweet Pete et Black Jack) eurent une surprise en voyant que les champions, 25 To Life, eurent changé leur plan : xtreme Psycho prit la place de Jack Travis, qui put regarder le combat bien tranquillement. Et comme Mumur mentionna si bien : Ce qui appartient à un, appartient à tous les membres de la famille de 25 To Life. Malgré tout, les aspirants ne semblèrent guère si déconcertés de ce changement car Black Jack démontra sa puissance avec une belle « closeline ». La chimie revint rapidement entre ces deux vieux comparses : un « splash » de Black Jack, un « legdrop » de Pete suivi d’un « double russian leg sweep ». Les champions répliquèrent avec une « closeline » chacun de leur côté et Pee Wee écrasa son adversaire dans le coin avec son « splash » Après que Psycho lui eut travaillé le bras, Sweet Pete répliqua avec une retentissante « chop » pour calmer les ardeurs de son adversaire. Avant de laisser son partenaire entrer, il prit Psycho haut dans les airs et le rabattant au sol violemment. BlackJack poursuivit avec un « splash » dans le coin, ce qui laissa la chance à Sweet Pete d’aller écraser son popotin dans la figure de son adversaire. Psycho tenta de répliquer avec un DDT et un « legdrop », mais Black Jack l’accueillit avec un coup dans les parties. Par la suite, nous eûmes une démonstration de la puissance de ces lutteurs : une « super plex » de Psycho, une suplex de Sweet Pete sur PeeWee. Black Jack tenta d’en finir avec les champions par équipe avec une paires de « closelines » et une paires de « flying elbows », Mais, malheureusement pour les aspirants, Travis veilla au grain : il asséna un coup de KendoStick sur BlackJack, que PeeWee rabattant sur ses genoux à l’aide d’un « FU » pour le compte. Et question de bien passer le message, Mumur exécuta son Mumur masher sur le pauvre Sweet Pete, déjà abattu par la défaite

Les vainqueurs : 25 To Life


Avant la grande finale, un petit préambule avant la finale .La grande rivalité entre Michel Piché et Bad Boy Joly fut le point de mire de ce gala et fut un combat pour la célèbre ceinture des vétérans, celle qui origine des Loisirs St Jean Baptiste du regretté Pat Girard. Cette même ceinture qui fut l’emblème du monde de la lutte au Québec. Cette ceinture qui fut l’oeuvre de feu Adrien Desbois, décédé un 24 décembre 1985. Cette même ceinture qui fut remise à Bad Boy Joly, par le fils d’Adrien Desbois – Danny Desbois lui-même, avec la mission d’honorer son créateur. Cette même ceinture que Michel Piché, un ancien des Loisirs St Jean Baptiste, convoite depuis longtemps et qu’il croit pouvoir ramener chez eux.


Comment décrire un combat extrêmement violent où tout fut permis, avec plein de bûcherons à l’extérieur du ring, où chacun des belligérants tenta de prouver à l’autre qu’il est le meilleur, le plus « tough »? Nous vîmes des coups de couvercles de poubelles, des coups de chaise, des coups de clavier (une spectatrice a même vu une moitié de clavier de proche, de très proche!), des coups de bâton en bambous. Les deux gladiateurs ensanglantés ont même démoli une porte (de salon peut-être) en miette. L’issue de ce combat se décida lorsque Bad Boy Joly eut la chance d’exécuter un « xfactor » suivi d’un DDT et d’un « Power bomb » dans une table...et suivie du finish du Bad Boy pour le compte de trois. Tel un grand vétéran, Joly prit le micro et félicita son invité pour ce combat, digne des anciens des Loisirs de St Jean Baptiste. Après que Michel Piché se dit honorer d’avoir affronter Bad Boy, ils se serrèrent la main comme deux hommes fiers de leurs accomplissements..

Le vainqueur : Bad Boy Joly


Prochain gala: 24 avril 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flair3
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8780
Age : 38
Location : Granby
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*   Mer 14 Avr - 21:30

Excelent ton résumé grominnetto Smile C'est passé bien proche quon assite a ce show la moi et Wildcat ce soir la.

_________________
http://hockeyexpress.forumactif.org/ pour parler hockey c'est la place!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.freewebs.com/lutteexpress
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*   

Revenir en haut Aller en bas
 
NWC 3 Avril *Bad Boy Joly Vs Michel Piché*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6ème VélorizoNormandie! Paques (30 mars au 1 avril) Baie du Mont St Michel
» Accès au pied du Mt-St-Michel à vélo
» Traversée du Nord Pas de Calais en diagonale (début avril 2013)
» 13-14 Avril 2013 - Drummondville - Salon National des Collectionneurs
» [28 Avril 2013] VTT XCountry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lutte Express :: LUTTE QUÉBÉCOISE :: Divers-
Sauter vers: