Lutte Express

Forum sur la lutte professionelle (Catch)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MWF: Gala du 24 avril 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
grominnetto
Jobber


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: MWF: Gala du 24 avril 2010   Jeu 29 Avr - 19:41

MWF : Gala du 24 avril 2010


En ce début de gala les campivalenciens virent le retour de leur voix de velours préférée : Vanessa...qui annonça le premier combat : Mike Bailey contre le machiavélique Pat Skillz (accompagné de Carl Choquette) , qui entra sous le thème de son ennemi juré : Pat Guénette. Ce fut un Pat Skillz déterminé à détruire son adversaire qui se présenta sur le ring, il tenta à plusieurs reprises de prendre Bailey par surprise, mais la rapidité de Bailey fut sa meilleure défense. Constatant l’echec de sa première stratégie, Skillz changea aussitôt sa tactique : il feint une blessure et put attaquer sournoisement son adversaire. Il se permit surtout de lancer un « flying forearm » sur Bailey, à terre dans le coin... « Guénette’s Style ». La force de résilience de Bailey lui donna assez d’énergie pour rebondir et exécuter une grande manoeuvre : il s’élança dans les cordes, la tête en bas, fit un « backflip » au-dessus de Skillz et lui asséna un de ses « dropkicks »....pour enchainer avec un « flying forearm ». Mais lorsqu’il tenta de sauter de la troisième corde, il fut accueilli par un « dropkick » de Pat Skillz. Par la suite, Skillz tenta littéralement d’arracher le bras de Mike Bailey : un « flying forearm » et de retour sur le bras, un « russian legsweep » et de retour sur le bras. Pat tenta même de faire abandonner son adveraire avec une prise de soumission sur ce bras. Bailey eut du avoir recours à son arme de prédilection pour se sortir de cette impasse : ses pieds. Il put asséner un « superkick » à Skillz lorsque celui-ci tenta de sauter de la troisième corde, et poursuivre avec une série de coups de pieds, plus dévastateurs les uns des autres. Skillz fut en mesure de mettre le grappin sur Mike et de le rabattre au sol avec un DDT et de retenter sa prise de soumission sur le bras de Bailey...qui, miraculeusement, renverser cette prise en rivant les épaules de son adversaires pour le compte. L’homme en blanc , que nous vîmes prendre des notes depuis le début de combat, remit une note de « A » à Mike

Le vainqueur : Mike Bailey


Le champion de la MWF, Stratos, vint sur le ring pour se plaindre du traitement qui a été réservé à son partenaire du dernier gala, Darkko..Il mentionna qu’il n’aurait jamais du être disqualifié pour le coup de chaise...que Johnny Noreth eut donné. Ce fut alors qu’une musique arabe ce fit entendre...le Professeur Abid Mansour et Sidi Mansour se présentèrent sur le ring. Abid prétexta que la MWF eut besoin d’un vrai champion et qu’il fut à Valleyfield pour reprendre SA ceinture de champion. Après que Stratos répondit qu’il peut battre n’importe qui, Sidi lui sauta dans le dos et le Professeur en termina avec un violent « spinebuster »


Pour le prochain, Carl Choquette prit le micro et mentionna que son protégé, Johnny North, eut perdu son adversaire...car Lefty ne sut se présenter pour le match...Et que North pourra affronter n’importe qui, assez fou pour venir. Ce fut alors qu’un jeune, du nom du Jason Starr, se présenta aux abords du ring et voulut s’en prendre à Carl. Choquette fut surpris par un droite de Starr. Alors, il annonça que ce sera Johnny North face à Jason Starr. La puissance de North sembla être de trop pour ce jeune Starr : « bearhug » et clothesline » Mais il tenta tout de moins de combattre : « bigboot », « tornado DDT ». Finalement, North attrapa le pauvre Starr de la troisième corde et le rabatta violemment au sol avec son « genocide » pour le compte.

Le vainqueur : Johnny North



Le prochain combat marqua le retour à Valleyfield du « Marvelous One » Jeff Johnson. Celui qui eut l’idée de gâcher son retour fut Mathieu St-Jacques. On crut que Jeff ne se rappela guère de la puissance de son adversaire, car il en sembla déconcerté en début de cette affrontement. Après qu’il eut pu s’adapter à son ennemi, il répliqua avec une clothesline...ce qui sembla rendre St-Jacques encore plus furieux. Il riposta avec une kyrielle de « forearm ». « The Marvelous One » tenta bien de répondre avec un « bulldog « , mais St-Jacques continua son offensive avec un « powerbomb » projeté dans le coin, une myriade coups sur celui-ci et une terrible « clothesline » , qui sortit le pauvre Jeff hors du ring. Mathieu termina sa série avec un « knee drop » de la troisième corde. Dès qu’il eut l’opportunité de reprendre ses esprits, Jeff exécuta un « neckbreaker » suivi d’un « bodypress » Après que St-Jacques eut tenté d’en finir avec Johnson en le soulevant d’un coup de genou, « The Marvelous One répondit avec une « clothesline ». Lorsque Jeff eut l’idée de monter sur la troisième corde, St-Jacques fut assez malin pour pousser l’homme ratyé sur le cordes, pour faire tomber son adversaire. Johnson tenta tout de même sa manoeuvre, pour se faire attraper au vol et se faire rabattre violemment au sol avec un « spinebuster ». Pendant que St-Jacques retrouva son souffle, Jeff voulut finir ce combat avec sa version du « rock bottom », mais en vain. Par la suite, St-Jacques eut la désagréable surprise de voir apparaître...The Hollywood Playboy Chriz Cruz, aux abords du ring. Voyant que Mathieu l’eut oublié, Jeff l’enroula dans un « roll-up » pour le compte

Le vainqueur : The Marvelous One Jeff Johnson


Le prochain combat eut comme enjeu les ceintures par équipe de la MWF : le US Express (WonderFred et Pauly Platinum....accompagné de Georges W. Bush) contre HC Ryder (champion régional) et Leon Saver. En commençant le début, HC tenta d’étourdir Platinum avec sa rapidité, mais fut ralenti assez vite avec un « sideslam » et d’un « European uppercut ». Pour bien s’assurer de le ralentir, un écartellement aida la cause de Pauly. Ce fut avec l’énergie du désespoir que HC réussit à rejoindre Leon, en étourdissant son adversaire avec son « tornado DDT ». Saver entra dans ce combat en voulant anéantir les champions : des poings aux deux « américains », des coups de coude et même un « double superkick » à WonderFred. Pour calmer les esprits de Leon , WonderFred l’emprisonna dans un « Full Nelson ». Pauly prit la relève avec un « standing suplex » et de sa version du « rock bottom » sur ses genoux. HC refit son entrée avec une double « clothesline », un double « dropkick » et d’un « tornado DDT » en partant de la troisième corde. Voyant que Leon tenta de faire un tombé sur WonderFred, Pauly voulut le sauver avec un « elbow drop »...mais Leon l’esquiva et Wonderfred le reçut. Après le « missile dropkick » de Leon, HC « tagga » Leon (surpris) pour en finir avec les champions. Mais, pendant que Pauly distraya l’arbitre, WonderFred attaqua HC avec le drapeau....et Pauly lui riva les épaules pour le compte. Leon vint voir HC pour lui demander des explications sur son tag « surprise ». Il ne put comprendre pourquoi avoir tenter une telle chose quand il eut les choses en main. HC essaya de lui expliquer, de se faire pardonner...Mais, Leon Saver quitta le ring sans accepter les complaintes de son partenaire

Les vainqueurs : Le US Express


Étant donné qu’il s’eut blessé à l’entraînement, durant la semaine, Chris Cruze ne put combattre, mais tint à rencontrer ses nombreux fans de Valleyfield. Sauf qu’il eut de la viste de Mathieu, St-Jacques, un tantinet en ___________________ (au choix) contre Chris. Voyant que sa cheville fut déjà blessée, il s’y attaqua sauvagement. Heureusement, Stratos, vint à sa rescousse, avec une chaise, pour chasser St-Jacques du ring.


Nous apprenant que ce fut son anniversaire, Z-Ro eut en tete de s’offrir un cadeau : il se loua un luteur....Random Jobber #16. Ce lutteur, un peu éberlué, entra en même temps que Z-Ro et ses acolytes. Avant de commencer le combat, il obligea le pauvre arbitre à lui chanter : « Bonne Fête »!!! Par la suite, il se tourna vers son adversaire (!?!?!), avec son micro en main, pour lui annnoncer que ce sera un match sans disqualification. Il voulut enlever le masque de celui-ci, mais y découvrit un autre masque, sous le premier. Ce fait le frustra quelque peu et devint encore plus violent : « sideslam » sur son genoux, « legdrop » de la troisième corde et une « clothesline » de la part de chacun des deux agents. Pour en finr, il fit un simple « roll-up » pour le compte, en retenant le maillot du Random Jobber #16

Le vainqueur : Z-Ro


Pour cette grande finale, le championnat de la MWF fut en jeu entre Stratos (champion défendant) et le Professeur Abid Mansou (l’aspirant). La puissance du Profeseur obligea Stratos à midifier sa stratégie, dès le départ. Cela sembla porter fruit, car il put interrompre la pause de Mansour en plongeant à l’extérieur sur celui-ci. Il enchaîna avec un « flying forearm ». Mais, l’expérience d’Abid lui permit de reveniur dans ce match avec : une « running clothesline », un « abdominal stretch », une prise de l’ours et même un retentissant « spinebuster ». Mais les dieux grecques lui portèrent malchance lorsqu’il tenta de retenir Stratos emprisonné dans ses bras, pour laisser Sidi le frapper avec une chaîne ...,mais ce fut plutôt Abid qui fut assommé par cette chaîne. Stratos reprit ses esprits et exécuta un « calfkick » et lui riva les épaules pour le compte.

Le vainqueur : Stratos



Prochain gala : 1er mai 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MWF: Gala du 24 avril 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régionaux de Haute Normandie 25 avril 2010 ROUEN
» 11 avril 2010 - Montreuil - 52ème Challenge Facoetti
» [WSBK] Assen, 24/25 avril 2010
» FIBO à Essen (ALL) 22-25 avril 2010
» Cox Lake City d'Annecy 23-25 avril 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lutte Express :: LUTTE QUÉBÉCOISE :: Divers-
Sauter vers: