Lutte Express

Forum sur la lutte professionelle (Catch)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NGE: Gala du 30 avril 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
grominnetto
Jobber


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: NGE: Gala du 30 avril 2010   Mer 5 Mai - 12:07

NGE : Gala du 30 avril 2010


Pendant que les fans du CH regardèrent leurs préférés commencer un nouveau chapitre, les fans de lutte de Châteauguay vinrent voir leurs lutteurs préférés de la NGE, pour le chapitre mensuel avec ce gala tout en couleurs. Sans doute, se doutèrent-ils du résultats, car ils semblèrent bien plus bruyants qu’à l’accoutumée.


En ce levée de rideau, le nouveau protégé de Dark Cash, Sick Rick Lucas, vit une nouvelle recrue avoir l’audace de lui faire face....lui qui, jadis, a déjà combattu un monstre comme Hannibal!!! Matt Maverick, ou Mr Windows Seven, surprit le vétéran avec son énergie : un « headscissors » et un « enzuguiri », ce qui déconcerta Lucas. Le vétéran eut l’idée de faire « bugger » Maverick avec une retentissante « clothesline », mais Maverick eut fait ses mises à jour....il sauta par-dessus la troisième (vers l’intérieur) pour faire un angle droit vers la gauche et asséner un « dropkick » sur Sick Rick....surement un nouveau Service Pack!!!! Mais, Lucas trouva une faille dans le pare-feu de Maverick. Il tenta de détruire son disque dur avec : une « t-bone suplex » dans le coin, une violente « running clothesline » dans le même coin, un « running knee » suivi d’un « facewash » dans son coin. Il enchaîna avec une « german suplex » pour ensuite tenter d ’en finir avec son « limoges driver »....que Maverick convertissa en « rollup » pour le compte

Le vainqueur : Matt Maverick



La Roux Connection (RoadRunner et Sky) eurent un grand défi à relever avec des adversaires coriaces en Brandon Slayer et Straight Ace. Inexplicablement, nous crûmes voir des émules du légendaires Necro Butcher, quand Ace et Sky placèrent deux chaises en plein milieu du ring....mais nous changeâmes d’idée en voyant Ace enlever la chaise sous le séant de Sky...qui sembla tomber du ciel!!! Par la suite, les deux belligérants entrèrent dans un violent affrontement de.... « roche, papier, ciseaux!!! Ne pouvant faire de vainqueur, leurs doigts atterrissèrent dans les mirettes de chacun d’eux. Comme ils furent aveuglés pour quelques instants, ils ne surent où rejoindre leur partenaire!!! Lorsque Slayer entra sur le ring, il se transforma plutôt en allumette et fut en feu : une « clothesline » sur RoadRunner, des coups de coude et même un « falcon arrow » sur ce même RoadRunner. RoadRuner tenta d’éteindre l’incendie avec un « frontward suplex » sur Brandon. Mais, il ne put empêcher les braises de se consumer, car il lui asséna un DDT avant de laisser sa place à notre As préféré....que RoadRunner accueilla avec un « powerslam », suivi d’une « clothesline » et d’un « legdrop ». Et le « Géocoucou » continua avec un combo « sideslam et colthesline » sur Ace. Slayer et Ace purent reprendre le contrôle avec en « double slam » sur RoadRunner. Après qu’Ace l’envoya à l ‘extérieur, Slayer sauta à travers les cordes, et Ace par-dessus les cordes. Ace projeta Sky sur le ring, et tenta son « backflip »....que Sky esquiva. RoadRunner fit son «RoadBomb » sur Ace et laissa Sky lui river les épaules pour le compte

Les vainqueurs : La Roux Connection



La suprématie de la division féminine de la NGE sembla être convoité par bien de belligérantes. Nous en eûmes la preuve dans ce combat par équipe. La foule sembla médusé de voir Missy d’un côté et un trio de l’autre : Angelina Skye, Déziré et Sweet Cherry. Mais ce ne fut qu’un stratagème de la part des Reines de la lutte au Québec, car Sweet Cherry ne créa qu’une diversion. Elle prit ses partenaires...d’entrée, par surprise en les assommant par derrière. Plutôt frustrée de la situation, Angelina s’en prit à Sweet Cherry avec, entre autre, un violent « backslam ». Sa partenaire, Déziré, continua avec un « DDT » sur Sweet. Après que Cherry eut rabattu Skye avec un « sideslam », Missy suivit avec ses célèbres « chops ». Après un grand travail d’équipe, Missy comtinua sa route avec : une « clothesline », son « spinning wheelkick » sur Angelina Skye...accompagné d’une kyrielle de coups de pieds. Anxieuse de son côté, Déziré put finalement prendre la relève de Skye. Elle arriva une distribution de « clothesline ». Avec son expérience, Sweet Cherry sut arrêter l’hémorragie en assénant un coude bien placé. En reprenant le contrôle, elle exécuta un « backbreaker » avant de la projeter sur une chaise. De son côté, Missy assomma Déziré avec son « faceslam » pendant que Sweet Cherry en termina avec Angelina Skye avec un violent coup de chaise, pour le compte

Les vainqueurs : Les Reines de la lutte au Québec : Missy et Sweet Cherry


Pour nous annoncer le prochain, Spike et Bad Boy Joly se rappelèrent d’une promesse du Commissaire Mumur : « vous pourrez affronter l’équipe de votre choix »!!!! Ils choisirent les préférés de la foule : les Shangaï Kids...pour les sortir de la NGE, pour de bon. Cheug Yu débuta le match en étourdissant le colosse Spike, jusqu’au moment où il mit son pieds à terre....ou son « roundkick » en pleine figure. Voyant Bad Boy lui servir de retentissantes « chops », Yu tenta de les reproduire sur Spike....sans succès!!! Après que Joly nous eut démontré toute sa puissance avec sa « standing suplex », Bo-Li le ralentit avec sa version du « enzuguiri » . Spike prit Bo-Li au collet et le projeta violemment dans le coin, avec espoir d’en faire une crêpe...Mais Bo-Li ne sembla pas apprécier les crêpes et esquiva la manoeuvre de Spike. Nos deux asiatiques tentèrent d’anéantir le tout-puissant Spike avec un « double dropkick »...mais rien n’y fit!! Et lorsque Thunder of Destruction eurent en tête d’en finir avec leur adversaires, une musique tomitruante se fit entendre...la musique de.... THA CLOWN!!!!. Il asséna un « dropkick » dans le dos de Bad Boy, un autre dans les jambes de Spike et laissa Bo-Li s’envoler pour son « 450 splash », pour le compte

Les vainqueurs : Shangaï Kids


La suite du gala fut un « three way » entre Yan514, Kiss et son ancien partenaire...Twister. D’emblée, Kiss voulut s’en prendre à Twister...avec l’aide de Yan514. Yan exécuta une « clothesline » sur Twister, un étranglement de Kiss, une « clothesline » de Kiss et même un « spinebuster » de Yan514...tout cela sur le pauvre Twister. L’accord entre Yan et Kiss ne put durer pour une éternité, ce fut alors que Yan débuta les hostilités en exécutant la « quebrada » sur Kiss. Twister, reprenant ses sens, tenta d’assommer Yan avec sa « running clothesline » et enchaîna avec un « flying bodypress » sur Yan514. Kiss accueilla son ex-partenaire avec ses deux genoux en pleine face, pendant qu’il fut assis sur le sol. Il tenta même de la faire abandonner avec sa version du « abdominal stretch », stoppé par Yan514. Remis de ses émotions, Twister se releva et adminstra un « double dropkick » à ses deux adversaires, suivi d’un « flying headscissors » sur Kiss, d’une « clothesline » qui projeta Yan à l’extérieur et d’un autre flying « headscissors » sur Kiss. Kiss tenta de reprendre du poil de la bête (ou du Twister) en l’aveuglant, et en lui servant son « bogboot ». Sauf que Twister put placer Kiss dans le coin pour lui envoyer son « double high knee » dans le coin. Yan revint sur les lieux et frappa Twster pour s’en prendre à Kiss. Il lui administra un puissant coup de pied dans le dos mais Kiss revint avec son « flying forearm ». Twister rabatta Kiss avec un « powerslam ». Kiss répliqua avec son « codebreaker » et Yan pris son envol au-dessus de Kiss avec un ‘Sunset flip » pour le compte.

Le vainqueur : Yan514



Le Duo Infernal (Darren Pillman et Pat The Machine) eurent fort à faire avec des adversaires de la trempe de Fred Romeo Kiss et du Prince Kiol. Fred et Kiol tentèrent de les surprendre en les attaquant avant le son de la cloche, mais le Duo les virent venir et purent les contrer. Fred voulut tenter une « superplex » sur Darren, mais sa puissance fit avorter la manoeuvre. Il se releva et fit la distribution de « clotheslines » pour permettre à son partenaire de s’envoler avec un « flying body press ». Le Prince calma les ardeurs de la « machine » avec un solide « forearm » pour enchaîner avec son « Rock Bottom » avec un atterrissage sur ses genoux . Il sembla réveiller Pat avec sa « clothesline » car Par fut en mesure de répliquer avec son combo « clothesline et rabattement au sol ». Pillman sauta sur le ring et fit un « double sideslam » sur Kiol pour lui casser le cou par la suite (« neckbreaker »). Kiol eut la chance de voyage un peu, gracieuseté de Pillman et de son « around the world back breaker ». Le Prince vit une opportunité de renverser Darren et lui appliqua un « backslam » et alla se faire remplacer par Fred Romeo Kiss. Fred en fit voir de tout les couleurs à Pillman : un « rock bottom » et un « neck breaker » suivi d’une « clothesline princière », gracieuseté du Prince Kiol. Mais la grance puissance de Pillman lui permit de renverser le Prince et le de l’envoyer au sol avec son fameux « spinebuster » . Ce fut alors que Pat prit la place de Darren et se sentit généreux, il offrit des coups de coude à ses deux adversaires, un « neckbreaker » à Kiol et se prépara pour un grand
couronnement . Fred ne se sentit pas prêt pour voir son partenaire se faire couronner et arrête donc la procédure : un « spine buster » pour Darren, tandis que Kiol fit son « FU » directement sur ses genoux. Fred Romeo Kiss exécuta son « canadian destroyer » pour le compte.

Les vainqueurs : Fred Romeo Kiss et le Prince Kiol



Le Duo Infernale (Darren Pillman et Pat The Machine) eurent fort à faire avec des adversaires de la trempe de Fred Romeo Kiss et du Prince Kiol. Fred et Kiol tentèrent de les surprendre en les attaquant avant le son de la cloche, mais le Duo les virent venir et purent les contrer. Fred voulut tenter une « superplex » sur Darren, mais sa puissance fit avorter la manoeuvre. Il se releva et fit la distribution de « clotheslines » pour permettre à son partenaire de s’envoler avec un « flying body press ». Le Prince calma les ardeurs de la « machine » avec un solide « forearm » pour enchaîner avec son « Rock Bottom » avec un atterrissage sur ses genoux . Il sembla réveiller Pat avec sa « clothesline » car Par fut en mesure de répliquer avec son combo « clothesline et rabattement au sol ». Pillman sauta sur le ring et fit un « double sideslam » sur Kiol pour lui casser le cou par la suite (« neckbreaker »). Kiol eut la chance de voyage un peu, gracieuseté de Pillman et de son « around the world back breaker ». Le Prince vit une opportunité de renverser Darren et lui appliqua un « backslam » et alla se faire remplacer par Fred Romeo Kiss. Il en fit voir de tout les couleurs à Pillman : un « rock bottom » et un « neck breaker » suivi d’une « clothesline princière ». Mais la grance puissance de Pillman lui permit de renverser le Prince et le de l’envoyer au sol avec son fameux « spinebuster » . Ce fut alors que Pat prit la place de Darren et se sentit généreux, il offrit des coups de coude à ses deux adversaires, un « neckbreaker » à Kiol et se prépara pour un grand
couronnement . Fred ne se sentit pas prêt pour voir son partenaire se faire couronner et arrête donc la procédure : un « spine buster » pour Darren, tandis que Kiol fit son « FU » directement sur ses genoux. Fred Romeo Kiss exécuta son « canadian destroyer » pour le compte.

Les vainqueurs : Fred Romeo Kiss et le Prince Kiol


Le trophé « stipulation » remporté, jadis, par Derrick Storm est d’une grande popularité parmi les jeunes de la NGE...et BlackBull n’y fit pas exception. Il se présenta donc devant le champion, accompagné de sa douce moitié Darky. Avec les encouragements d’Angelina Skye, Derrick se montra plus rapide et attaqua en premier : une chaise, un « high knee » sur BlackBull dans le coin et un « bulldog ». L’ontarien trouva le moyen de répliquer avec une « clothesline » et en l’étranglant. Vif comme un chat, Storm sauta dans les airs et appliqua un « enzuguiri » sur son adversaire pour lui permettre de continuer avec un « DDT » sur un chaise, un « jaw breaker » aidé de la dite chaise, et d’une dizaine de coup de poing sur BlackBull...au grand plaisir de la foule. BlackBull trouva la force intérieure pour répondre avec un « Bigboot » sur un Storm assis sur une chaise. En retrouvant ses esprits, Storm envoya son « flying forearm » sur BlackBull, assis à son tour sur la chaise. Il continua avec son « rocket splash », un « double arm backbreaker » sur la chaise et tenta d’en fiir avec de retentisssants coups de chaise. BlackBull, non à cours de ressources, calma les ardeurs du champion avec un coup dans les parties....Il poursuivit avec son « two hand chokeslam » sur deux chaises pour le compte. La pauvre Angelina, inquiet pour son bien-aimé, ne put le réconforter, car BlackBull lui eut asséné une droite pour la garder hors du champ de bataille

Le vainqueur et nouveau champion du trophé stipulation : BlackBull


La polititque de la famille de 25 To Life est très simple : Tout ce que les membres de la famille gagne appartient à toute la famille. Donc, nous ne fûmes point surpris de voir la ceinture des champions par équipe, défendue par les trois lutteurs – Extreme Psycho, PeeWee et Jack Travis, et leur mentor Mumur. Par contre, leurs adversaires, Les Mastodontes du Ring (Rebel et Bulldozer), ne seront pas des proies faciles pour cette famille. En levée de rideau, PeeWee débuta son offensive sur Bulldozer. Mais Bulldozer se crut en pleine série de la coupe Stanley avec un de ces plaqués qui ébranla PeeWee. Il en profita donc pour lui faire un « bodyslam ». Rebel prit la relève et accueilla PeeWee avec son « bigboot ». PeeWee contra Rebel avec le légendaire « doigt dans les yeux » et laissa la chance à Psycho de s’en prendre à Rebel. Il fit son « splash » dans le coin, pour enchaîner avec ses deux genoux dans la figure de Rebel, agenouillé sur le ring. La grande expérience de Rebel lui servit bien pour répliquer à cette attaque de Psycho...il réussit à le soulever dans un « double arm suplex » Extreme Psycho trouva le moyen de contrer son adversaire avec un coup de pied et un « faceslam » sur Rebel. Travis fit une entrée remarquée en martelant Rebel d’une myriade de coups de tout bords tout côtés. Mumur se permit même de s’en prendre à Bulldozer en le faisant tomber du ring. Rebel put se venger avec un « two hand chokeslam » sur Travis. PeeWee nous démontra toute sa puissance avec un « backslam » sur Rebel. Plus tard, Rebel tenta son légendaire « tchoo-tchoo », mais il n’eut personne à la gare pour embarquer. PeeWeee vit une occasion de le frapper avec la ceinture de championnat. Travis mit sa touche personnelle avec son « superkick » sur Bulldozer, qui eut la ceinture. Mais, les Mastodontes du Ring en eurent déjà beaucoup vu, jadis....Il furent en mesure de rebondir : Bulldozer qui fit un splash sur PeeWee, Rebel qui un « bodyslam » sur PeeWee....et la « bombe Québécoise », qui laissa Bulldozer river les épaules de PeeWee pour le compte

Les vainqueurs et nouveaux champions par équipe de la NGE : Les Mastodontes du Ring



Prochain Gala de la NGE : Vendredi, le 21 mai 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
NGE: Gala du 30 avril 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régionaux de Haute Normandie 25 avril 2010 ROUEN
» 11 avril 2010 - Montreuil - 52ème Challenge Facoetti
» [WSBK] Assen, 24/25 avril 2010
» FIBO à Essen (ALL) 22-25 avril 2010
» Cox Lake City d'Annecy 23-25 avril 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lutte Express :: LUTTE QUÉBÉCOISE :: Divers-
Sauter vers: