Lutte Express

Forum sur la lutte professionelle (Catch)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MWF: 15 mai 2010

Aller en bas 
AuteurMessage
grominnetto
Jobber


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: MWF: 15 mai 2010   Lun 17 Mai - 18:52

MWF : Gala du 15 ami 2010


Avant le début du gala, nous vîmes un WonderFred bien décidé de tout chambarder. Il annonça qu’il eut réussit à prendre le contrôle TOTAL de la MWF, en écartant Mimi de son chemin à l’aide de ses avocats. Ses premières actions ne tardèrent point : il annula les ceintures par équipe ( en les envoya au poubelles), il annonça que Johnny North aura un combat de championnat contre Stratos et il congédia, sur le champ la commissaire de la MWF – Marie-Pier. Mimi en eut assez, prit le micro et avisa WonderFred qu’elle ne peut rien faire pour l’instant mais qu’elle se renseignera comment elle pourra continuer à faire face à WonderFred...comme elle le fit si bien depuis belle lurette. Un des premiers membres de la MWF en eut assez entendu...Pat Guénette se présenta sur le ring devant WonderFred (pendant que ses sujets - Carl Choquette, Pat Skillz, Pauly Platinum, Johnny North – craignirent pour sa sécurité). Guénette prévint WonderFred que, s’il veut régner de cette façon, il pourrait quitter « cette » MWF. Pat le défia même pour un match où la position d’entrée du Rumble des deux combattants seraient à l’enjeu (Wonderfred doit être le dernier et Pat Guénette le premier). Après une mûre réflexion (et ne pouvant écraser son orgueil), il accepta et promit de lui montrer qui est le patron dans cette place!!!


Le premier combat fut entre Mathieu St-Jacques et « Speedball » Mike Bailey. Mathieu crut bien pouvoir dominer son adversaire qu’avec sa puissance en le martelant de « forearms », qui répliqua avec des puissants coups de pied. Mike compléta même avec son fameux « standing shooting star press ». Comstatant que les pieds de Bailey sont des armes dangeureuses, il s’attaqua donc à ses jambes, avec des frappes des plus vicieuses. St-Jacques se permit même de le ramasser sur le coin pour le soulever, le promener et le rabattre dans un « powerslam » dévastateur. Par la suite, il prti les deux jambes de son ennemi et les fit tourner comme un lancer du marteau. Fier de sa performance, il alla invectiver la foule....ce fut suffisant pour Mike pour se relever avec un « kip up ». Il asséna un « enzuguiri » sur un St-Jacques sur le troisième corde. Il enchaîna avec un « frankensteiner » et un « backflip » avec un « double knee drop » en atterrissage. Bailey tenta une autre manoeuvre, mais fut attrapé par St-Jacques qui le rabatta une première fois au sol avec un « powerbomb » et une deuxième fois avec un « spinebuster ». Confiant de pouvoir en terminer, Mathieu grimpa sur la troisième corde...mais il perdit pieds, gracieuseté de son opposant. Mike grimpa à son tour et vola haut dans les airs avec son « shooting star press » pour le compte. Mécontent de son protégé, WonderFred alla reconduire Mathieu St-Jacques aux vestiaires

Le vainqueur : « Speedball » Mike Bailey



Pour le prochain combat, nous eûmes, finalement, la chance de voir celui qui prit des notes depuis quelques galas : Dr Dexter...il se mesura au préféré de la foule, Lefty. Ne connaissant point son adversaire, Lefty débuta ce combat en observant ce « docteur ». Il tenta bien rapidement de le débalancer en le retenant avec ses bretelles et en le poussant à l’extérieur. Se voyant contré, Dexter consulta son manuel pour y choisir une nouvelle stratégie... ce qui sembla porter fruit, car il prit le dessus sur Lefty en attaquant les bras de Lefty. Il poursuivit avec une « clothesline ». Lefty tenat de répliquer avec son « spinning wheelkick ». Dexter ne perdut point ses esprits et esquiva la charge de son adversaire. Il reprit le controle du combat avec : une « german suplex » et combo-trio « suplex, neckbreaker, faceslam ». Lorsque Dexter grimpa sur la troisième corde, il fut ramassé par Lefty, qui le l’écrasa violemment au sol avec un « powerslam ». Mais, encore une fois, Dexter sur reprendre le contrôle avec son « jawbreaker ». Il mit les deux bras de Lefty autour de son propre cou et l’envoya durement au sol. Lorsque Dexter voulut frapper son adversaire son « notepad », il fut assailli par Lefty qui le frappa à maintes reprises. Lefty monta sur la troisième corde et lui administra son « Lefty Hammer » pour le compte.

Le vainqueur : Lefty


Le prochain affrontement mit au prise Johnny Jack Spades au vétéran The Green Phantom. Phantom prit le contrôle du combat bien rapidement en transformant un clef de bras en « clothesline ». Par la suite, il se concentra sur le bras de Spades, pour l’affaiblir. JJS contra les manoeuvres du Green Phantom avec un « neckbreaker ». Après avoir l’amené dans le coin , Johnny répéta le coup de bélier à plusieurs reprises. Il voulut endormir son adversaire, mais celui-ci prit l’énergie de la foule et asséna une retentissante « clothesline » à Spades. Il ne perdut guère son temps, car il le frappa aussitôt avec un « bigboot ». Il grimpa son opposant sur la troisème corde et lui fit sa version du « London Bridge » pour le rabattre au sol. Lorsque JJS s’élança sur la deuxième corde pour son « Lionsault », il fut attrapé par Green Phantom, qui lui fit un « powerslam » dévastateur, pour le compte.

Le vainqueur : The Greem Phantom


Comme annoncé en début de gala, WonderFred eut sa position de dernier entrant du Rumble à défendre contre Pat Guénette. Ce fut un WonderFred très agressif que nous vîmes en début de combat, il assailla Pat avec une myriade coups. Il se montra même plus rusé que Guénette en le frappant, en retournant dans le ring. Après un « snapmare », Guénette en eut assez. Il se releva avec un « kip up », chargea son adversaire avec un « forearm » et fit son fameux « flying forearm » sur WonderFred, par terre, assis dans le coin. Il se permit même d’exécuter un vol plané à l’extérieur sur WonderFred, déboussollé. De retour dans le ring, Guénette exécuta sa « t-bone suplex », pour continuer son attaque. WonderFred tenta de ralentir Guénete avec un « lowblow », combiné avec un « neckbreaker ». Mais Pat contra les efforts de WonderFred avec un « jawbreaker », avec la dizaine de coups de poing légendaire. Pendant que Pat voulut river les épaules de son opposant, il vit Carl Choquette arrêter le compte de l’arbitre. Pat assomma cet intrus. Voyant l’arbitre occupé, WonderFred tenta un autre « lowblow », avec l’idée d’en finir avec un « pedigree »...mais Pat Guénette renversa la manoeuvre avec un « sunset flip » pour le compte

Le vainqueur et entrant dernier dans le Rumble : Pat Guénette


Pour le prochain combat, Pat Skillz eut un grand défi devant lui : Darkko. Sa stratégie fut assez simple : tenter de frapper vite comme l’éclair. Et la présence de Johnny North fut un élément en son avantage, une distraction pour Darkko. Pat s’attaqua dès le début au jambes de Darkko. Il se montra vif d’esprit, en renversant une tentative de « chokeslam », pour continuer son attaque aux jambes. Lorsque la bataille se déplaça vers l’extérieur, Darkko sembla avoir le meilleur..jusqu’au moment où Pat esquiva une violente « chop », qui atterrissa sur le poteau. Pendant que Pat retourna peiniblement dans le ring, North s’en prit à Darkko : chaise, étranglement, civière...tout pour ralentir Darkko. Après qu’il eut récupéré, Skillz voulut faire abandonner le géant avec une prise de soumission avec le bras. Darkko revint avec une autre tentative de « chokeslam », mais Pat la renversa une autre fois en ré-attaquant le bras de Darkko. Mais, par la suite, Darkko renversa la tentative de saut de la troisième corde pour le rabattre durement au sol pour le compte. Par la suite, Darkko alla chercher la civière pour y coucher Pat Skillz...mais Johnny North sortit son compagnon en direction du vestiaire.


Le vainqueur : Darkko


Le champion régional de la MWF, HC Ryder, se présenta sur le ring pour son combat par équipe, mais WonderFred interrompit son entrée en lui mentionna que son match est modifié...Son adversaire sera nulle autre que son partenaire : Leon Saver. Avant que les deux compagnons purent commencer à échanger, WonderFred y ajouta son compère : Pauly Platinum. Le début de ce combat fut légèrement unique : triple prise de tête, triple prise des cheveux et le trio qui fit la roue en suivant les cordes...ce qui sembla étourdir Pauly Platinum. Par la suite, les deux partenaires s’envolèrent sur Platinum à l’extérieur : Leon à travers les cordes et HC du haut de la troisième corde. Cette offensive sur Platinum nous laissa Leon contre Ryder sur le ring. Leon fit une « suplex » sur HC. HC répliqua avec une « german suplex » sur Saver. Leon rappliqua avec un « powerslam ». Finalement, Pauly revint sur le ring avec une « clothesline » dans le dos de Leon Saver. Platinum enchaina avec un « sideslam » sur HC. Il le souleva pour poursuivre avec sa version du « rock bottom » sur son genou. Leon grimpa sur la troisième corde pour s’envoler avec un « missile dropkick » sur HC. Pauly lui apppliqua sa « bigboot » Il reprit Leon pour lui asséner sun « rock bottom » avec un atterrissage directement en plein face. Il poursuivit avec une « standing suplex ». Finalement, Leon s’élança avec une « flying clothesline » sur Platinum, accompagné d’un « calfkick ». Ces deux belligérants eurent la même idée : la « clothesline »...ce qui donna un répit à HC Ryder. HC et Leon se regardèrent...et frappèrent Pauly Platinum avec un « super kick », chacun de leur côté. Leon se tourna vers HC et se fit surprendre par celui-ci, qui exécuta son « Ninja » pour le compte. Surpris de cette manoeuvre, Leon Saver se montra bon joueur et serra la main du vainqueur.....

Le vainqueur et toujours champion régional : HC Ryder



Comme nous eûmes entendu en début de gala, le champion de la MWF, Stratos, dut défendre son titre contre le colosse; Johnny North, accompagné de Carl Coquette et de Pat Skillz. L’aspirant eut la première attaque de ce combat, mais Stratos répondit aussitôt : un « flying forearm », un « dropkick » et une « clothesline » qui envoya North vers l’extérieur. Le problème fut que ce fut un endroit où North eut un avantage marqué avec sa puissance. Il fit un « two hands chokeslam » sur le poteau, un « bodyslam » sur le plancher. Il le lança sur plusieurs chaises dans la foule. Il lui fit un autre « bodyslam » sur des chaises, cette fois-ci. Après que Stratos eut fait son « bulldog » dans le coin, North reprit son offensive en attrapant Stratos pour le rabattre au sol avec un « powerslam ». North enchaîna avec un « bigboot ». North tenta son « genocide », mais Stratos le renversa avec un « superkick ». Stratos prit le controle du match avec un «round kick » de la troisième corde et d’un « Yakuza kick ». Il continua aevc son « flying forearm » et de son « mafia kick ». Ce fut lorsqu’il s’envola de la troisième corde et manqua son « swanton » que le cauchemar de Stratos commença. North le ramassa, le frappa plusieurs et lui fit son « genocide » pour le compte.

Le vainqueur et nouveau champion de la MWF : Johnny North



Avant le Rumble, The Hollywood Playboy Chris Cruze fit son apparition. Chris vint nous mentionner ce que les fans de Valleyfield représenta pour lui...l’importance que le monde de la lutte eut pour lui. Il nous rappela sa blessure avant le dernier gala. Et il annonça à ses fans qu’il eut reçut les résultats du médecin : son ligament croisé intérieur est endommagé!!! Le résultat qu’eut Cruze lui brisa le coeur...un an hors de la lutte!!!! Pendant que la foule lui voua une ovation debout, Mathieu St-Jacques lui rendit visite. Mathieu ne put accepter que son ennemi se défile ainsi. Il commença à s’en prendre à lui et à sa jambe meurtrie. Lorsque St-Jacques frappa Cruze, Stratos se présenta pour sauver le pauvre Chris Cruze...mais, il aida plutôt Mathieu à marteler Cruze. Les deux anciens comparses utilisèrent même une chaise, pour être sur de son départ. Ce fut finalement Mike Bailey qui sortit du vestiaire pour arrêtre ce massacre.


RUMBLE

Entrée
1- WonderFred sorti par Jason Starr
2- Jason Starr sorti par Carl Choquette
3- Pat Skillz par Darkko ***
4- Mike Bailey incommodé par une blessure
5- Pauly Platinum sorti par Lefty
6- Doctor Dexter sorti par Green Phantom
7- Leon Saver sorti par HC Ryder
8- Johnny Jack Spades sorti par Darkko
9- The Green Phantom sorti par 5 lutteurs
10- Carl Choquette sorti par Pat Guénette
11- Éric Lozier sorti par Pat Guénette
12- Lefty sorti par Darkko
13- Stratos sorti par Darkko ***
14- HC Ryder sorti par Mathiieu St-Jacques et Stratos
15- Darkko ********************************
16- Mathieu St-Jacques sorti par Darkko***
17- Pat Guénette sorti par Pat Skillz


Le gagnant du Rumle qui aura une chance au championnat de la MWF : Darkko

Note : *** : les trois furent éliminés par un « bigboot » de Darkko
Nous vîmes les membres d’Above Standard se frapper durement à l’extérieur du ring en direction du vestiaire


Prochain gala: 29 mai 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MWF: 15 mai 2010
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [10 octobre 2010] - Rallye VTT de Choisel
» H Cup 2010 / 2011
» 24H INSA 2010 - 21-23 mai
» Paris-Mantes (54km): le 30 janvier 2010
» VelorizonSologne : "ça va brâmer !!!....", du 30/10 au 1er/11/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lutte Express :: LUTTE QUÉBÉCOISE :: Divers-
Sauter vers: