Lutte Express

Forum sur la lutte professionelle (Catch)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MWF: 29 mai 2010

Aller en bas 
AuteurMessage
grominnetto
Jobber


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: MWF: 29 mai 2010   Mer 2 Juin - 11:37

MWF 29 MAI 2010



Comme explique lors du dernier gala, WonderFred nous rappela qu’il eut pris le contrôle total de la MWF : les lutteurs, la salle, le resto, la foule....TOUT!!!!! Alors qu’il nous défila le contenu de la carte, Jason Starr vint l’interrompre dans son discours. Se voyant frustré de cet intrusion, WonderFred décida de combattre cet effronté, sur le champ. En début de combat, Jason surprit WonderFred en tournant sur lui-même tout en assénant un coup de pied sur l’oreille de son adversaire. Mais le vétéran reprit ses esprits assez rapidement et tenta de servir une leçon à ce jeune Starr : « Michinoku driver », « DDT », « shoulder breaker ». Mais le jeune Jason n’eut point dit son dernier mot, il revint avec un « STO », un « moonsault ». Il enchaîna en sautant directement sur la troisième corde (au centre du ring et non dans le coin) et il s’envola avec un « flying DDT », suivi de son « TKO ». Cependant, WonderFred eut plus d’un tour dans son sac (ou dans ses poches). Il étourdit son adversaire avec un « lowblow » et en termina avec un vicieux marteau pilon, pour le compte.


Le vainqueur : WonderFred



Par la suite, nous vîmes un Mathieu St-Jacques furibard, un Mathieu St-Jacques qui eut en mémoire sa dernière rencontre avec Mike Bailey....et qui eut un goût amer de cette rencontre. Il exigea une autre rencontre avec celui-ci. N’ayant peur de personne, Bailey sortit pour affronter cet homme furieux. Dès son entrée, Mahieu lui sauta dessus et le martela d’une myriade de coups de toutes sortes. Dès qu’il put reprendre ses esprits, Bailey envoya son adversaire se calmer à l’extérieur....mais ce fut sans lui donner de répit, car il s’envola dans une « plancha » de toute beauté. Avant de revenir dans le ring, il en profita pour lui asséner un « super kick » à l’extérieur du ring. Par la suite, Mike grimpa sur la troisième corde pour s’élancer sur St-Jacques, en atterrissant en « Bronco Buster ». Après que les deux belligérants furent de retour dans le ring, St-Jacques trouva le moyen de renverser la vapeur, et de frapper Bailey avec de retentissantes « clotheslines ». Croyant que son adversaire abattu, Mathieu vilipenda la foule...Pendant ce temps, Bailey prit le temps de se relever et de s’élancer sur celui-ci. Mathieu le ramassa et le projeta sur le sol avec sa fameuse « Laback suplex ». Mais, Mike Bailey médusa St-Jacques, en refusant d’abdiquer. Même que, avec l’énergie du désespoir, Mike asséna un « superkick » sur Mathieu. Sauf que, ce ne fit que rendre St-Jacques irascible et recommença sa « Laback suplex », mais avec une telle violence, que ce fut pour le compte.

Le vainqueur : Mathieu St-Jacques



Lors du dernier gala, nous aperçûmes un brin de bisbille entre Éric Lauzé et Carl Choquette, les membres de l’équipe d’Above Standards. Alors, Carl Choquette voulut être sur qu’il put lui faire confiance. Il lui demanda donc s’il revint sur le ring pour le bonnes raisons...Se rappelant de bons souvenirs du passé de cette équipe légendaire de la MWF. Lauzé rassura Carl en lui mentionnant qu’il eut toujours pris les bonnes décisions pour Above Standards...donc il ne peut que suivre son partenaire. Leurs adversaires furent : le champion régional HC Ryder et Leon Saver. Ryder constata en début de combat la puissance de son adversaire, Éric Lauzé. Mais dès que Saver fit son entrée sur le ring, il fut surpris pas Lauzé, qui laissa sa place à son partenaire, Carl Choquette. Le pauvre Saver fut la victime de sa version du « Sonton », suivi de son « spinebuster ». Carl enchaîna avec un « avalanche » dans le coin et d’un « bulldog ». Heureusement pour lui, Leon Saver contra la stratégie de Lauzé en exécutant son « DDT » et laissa sa place à HC Ryder. HC entra dans le ring plein d’énergie et asséna : une «double clothesline » à ses deux adversaires. Il demanda à son compère de revenir dans le ring pour l’aider à assommer leurs adversaires à l’aide de leurs fameux « superkick » en équipe....mais ce fut un « superkick » en solo...HC s’interrogea sur le comportement de son partenaire...et la réponse fut dévastatrice : UN « LOWBLOW »...et un « superkick », mais pas celui qu’espérait le pauvre HC Ryder. Leon ramassa Carl Choquette et le déposa sur HC pour le compte... Le grand patron, WonderFred, qui regarda la scène, ordonna à HC Ryder de retourner dans les vestiaires

Les vainqueurs : Above Standards



Pour le prochain combat, WonderFred prit bien la peine de mentionner à Pat Guénette que la ceinture n’est aucunement en jeu dans ce combat contre le champion Johnny North. La grande intensité de Guénette l’aida bien en début de combat quand il fit son « running forearm ». Mais le champion répliqua avec brio, un « bigboot », qui envoya Guénette dans les cordes. Voyant la position de Guénette, Pat Skillz en profita pour lui faire cadeau de quelques coups bien placés. North nous montra sa grande puissance en tentant de faire abandonner son adversaire dans la fameuse prise de l’ours. Skillz eut une autre occasion de s’en prendre à Guénette quand il fut projeté hors du ring par North. Dès son retour, il eut la même stratégie que son opposant...une « clothesline », ce qui assomma les deux gladiateurs. Ils se relevèrent avec l’idée de se mesurer l’un à l’autre et la bagarre éclata : un combat de coups de poing entre ces deux combattants, suivi d’un duel de « chops ». Étant le vainqueur de ce court duel, North tenta de faire son « genocide » mais fut contré par Guénette, qui l’eut vu venir. Ne pouvant se contenir davantage, Pat Skillz sauta sur son ennemi juré et tenta de finir ce qu’il eut commencé jadis : lui arracher le bras pour le sortir de Valleyfield. Soudain, les lumières s’éteignirent...et la musique de Darkko retentit dans toute la salle. Le puissant Darkko fit son entré pendant que North et Skillz sortirent du ring à toute vitesse. WonderFred en profita pour annoncer la mauvaise à Pat Guénette, gisant sur le ring : ton adversaire pour le 26 juin 2010 à What Ever It Takes sera nulle autre que Pat Skillz!

Le vainqueur par disqualification : Pat Guénette


De son côté, Pat Skillz eut comme adversaire, un lutteur qui fit un retour à la MWF : Alex Miller. L’attitude très agressive de Pat Skillz sembla déconcerté le pauvre Alex Miller, qui fut projeté à l’extérieur dès les premiers instants du combat. Accompagnant Pat Skillz, Johnny North en profita pour le tarabuster. Dès que Skillz vit Alex revenir sur le ring, il s’attaqua sournoisement au bras de Miller. Il tenta de le décapiter avec une violente « clothesline » avec son adversaire déjà au sol. Après que Pat eut tenté de lui défoncer la poitrine avec son « running high knees » dans le coin, Alex déjoua la prochaine manoeuvre avec son « calfkick ». Il enchaîna avec son « reverse neck breaker ». Pendant que Miller voulut grimper sur la troisième corde, Johnny le fit tomber au sol. Skillz vit une occasion en or d’en finir avec ce match en le faisant abandonner avec sa prise de bras....

Le vainqueur par abandon : Pat Skillz



La semi-finale fut un affrontement trois contre trois : Tyson St-Jacques (le frère de Mathieu), Dr Dexter et Eddy Morales contre Lex Lerman, Lefty et The Green Phantom. Dès le départ, le pauvre Dexter fut la victime de la « clothesline » du puissant Green Phantom. Lefty accueilla le jeune St-Jacques avec son « spinning wheelkick » et son « flying forearm ». Tyson trouva le moyen de s’en sortir avec un violent « European uppercut » sur Lex Lerman (qui eut pris la place de Lefty). Morales fit son entré avec un duel de coup de pied avec Lex Lerman. Étant un expert, Lerman remporta ce duel et remit un « jawbreaker » à son adversaire comme prix de consolation. Eddy se reprit avec un puissant « shoulder tackle » et d’une « belly to belly suplex ». Lex laissa sa place au Green Phantom, qui « choppa » tout ce qui bougea sur son passage. Il ramassa le pauvre Eddy et lui fit son « Phantasm. Remis de sa « chop », Tyson surprit The Green Phantom avec sa version de « Laback suplex ». De son côté, Lefty sauva la mise en exécutant une « german suplex » sur Tyson. Dexter mis les bras de Lefty autour de son cou et le rabattit violemment au sol. Morales fit son « samoan drop » sur Lex Lerman. The Green tenta d’en finir avec Morales en tentant de lui administrer son « Phantom menace », mais il fut martelé par les deux partenaires de Morales. À leur tour, les partenaires de Green Phantom le sauvèrent des griffes de ses adversaires qui tentèrent de lui faire un mauvais parti. Se relevant, The Green Phantom ramassa Eddy Morales, monta sur la troisième corde et exécuta son « Phantom Menace ». Par la suite, Lefty fit son « Lefty Hammer » pour le compte

Les vainqueurs : Lex Lerman , Lefty et The Green Phantom


En guise de grande finale, le grand manitou de la MWF, WonderFred, décida de se payer un combat avec Darkko. Darkko agrippa Fred par la tête en bar du ring et voulut le monter dans le ring aussitôt...sauf que WonderFred se servit de cette corde pour contrer cette manoeuvre en se laissant tomber en bas en étranglant Darkko. WonderFred enchaîna avec un « lowblow », ce qui fit sortir du ring le pauvre Darkko. Pat Skillz se mit de la partie en le frappant avec un chaise. Un coup de retour dans le ring, Darkko prit la tête de WonderFred et le projeta directement dans le coin. Par la suite, sous les encouragements de la foule, Darkko s’élança pour une foudroyante « chop »...mais il fut arrêter par l’arbitre, qui lui interdit. WonderFred tenta de se sortir du coin, mais fut ramener dans ce coin, avec véhémence. Darkko retenta de frapper WonderFred avec sa « chop » et fut encore arrêté par l’arbitre. Darkko enleva l’arbitre de sa trajectoire et reprit son élan...élan arrêté par ce même arbitre. Voyant cela , WonderFred fit un « neckbreaker » à Darkko. Mais ce ne fut point suffisant pour arrêter Darkko, qui contra la prochaine manoeuvre avec un « sideslam » pour un compte...t r è s l e n t . Dès que Darkko tenta de faire un mauvais parti à l’arbitre, il reçut un « lowblow ». WonderFred crut que ce fut le temps de la victoire, mais Darkko eut d’autres idées en tête. Il fit un « kip up » suivi d’un « enzuguiri » et tenta un autre compte...mais l’arbitre mit la jambe de WonderFred sur la corde. Darkko fut en furie contre cet arbitre!!! Après qu’il eut argumenté avec l’arbitre , Darkko tenta son « chokeslam » mais WonderFred le renversa et exécuta son « spear ». Sauf qu’à la grande surprise de WonderFred, Darkko se releva et exécuta un retentissant « chokeslam » que l’arbitre n’eut d’autre choix que de faire le compte. Darkko démontra sa frustration envers cet arbitre en lui administrant un « chokeslam », lui aussi. Darkko sortit sa civière...mais Johnny North arriva aux abords du ring et sauva son maître de ce sort horrible. Cependant, Darkko ramassa la carcasse de ce pauvre arbitre, le mit sur sa civière et quitta en direction des ténèbres

Le vainqueur : Darkko



Le prochain gala : le 12 juin 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flair3
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8781
Age : 39
Location : Granby
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: MWF: 29 mai 2010   Mer 2 Juin - 16:24

Excellent résumé mon cher grominnetto Not Worthy On ne peut demander mieu Not Worthy

_________________
http://hockeyexpress.forumactif.org/ pour parler hockey c'est la place!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.freewebs.com/lutteexpress
 
MWF: 29 mai 2010
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [10 octobre 2010] - Rallye VTT de Choisel
» H Cup 2010 / 2011
» 24H INSA 2010 - 21-23 mai
» Paris-Mantes (54km): le 30 janvier 2010
» VelorizonSologne : "ça va brâmer !!!....", du 30/10 au 1er/11/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lutte Express :: LUTTE QUÉBÉCOISE :: Divers-
Sauter vers: