Lutte Express

Forum sur la lutte professionelle (Catch)
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Partir Une Fédération De Lutte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joe Heelfan
Mid Carder
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Partir Une Fédération De Lutte.   Mer 23 Mar - 11:26

Partir Une Fédération De Lutte


Quoi? Partir une Fédération De Lutte? Me semble qu’il y en a déjà pas mal, presque trop, au Québec. Juste dans le coin de Drummondville, y’en a trois (SWF, NBW, FLSH) en plus de la GEW qui n’est pas loin, plus les shows de promoteurs indépendants... Dans la région de Montréal, on en retrouve au moins 10-12, dont au moins 7-8 directement sur l’Ile. Donc, pourquoi un texte sur PARTIR UNE FÉDÉRATION DE LUTTE...?


- RÉPONSE -
Pour être sûr que si quelqu’un veut et se décide de partir une nouvelle Fédération De Lutte Indépendante au Québec, il va le faire en pleine connaissance de cause, dans une région, une ville en mesure accueillir la venue d’une telle promotion, et ce, avec un produit intéressant, avec un standard de qualité, plutôt qu’une autre organisation médiocre qui ne fait que renforcir la mauvaise image et perception entourant les organisations de lutte indépendantes. S’assurer de ne pas avoir une autre pomme pourrie qui vienne gâcher le panier.


Ainsi donc.

Avant toute chose, il est important de sonder le terrain et le marché pour savoir si la création d’une nouvelle organisation se veut rentable. Existe-t-il déjà une ou plusieurs organisations dans un rayon de 50 ou 100Km de l’endroit où vous pensez établir les activités de votre éventuel promotion de lutte? Si oui - Pourquoi ne pas faire appel à ses services ou vous joindre à eux?

S’il y a déjà une autre organisation, quelles sont les raisons pour quand-même vouloir partir votre propre fédération? Si les seules raisons résident dans un conflit, une mésentente entre vous et les dirigeants de l’organisation déjà en place (Ils refusent de vous octroyer la ceinture ou de vous placer dans une feud, rivalité majeure...?), alors, ne perdez pas votre temps, ainsi que celui des autres, à vouloir mettre sur pied une nouvelle promotion de lutte indépendante. Trouvez-vous un autre endroit pour lutter ou restez chez vous, mais ne partez pas une nouvelle fédération, surtout pour les raisons invoquées, ce serait une très mauvaise idée.


Ensuite, si les conditions sont bonnes et en place pour mettre sur pied une nouvelle fédération de lutte indépendante, avez-vous les ressources nécessaires?

Avant même de présenter votre premier événement, vous aurez besoin de minimum 10000$ ou 15000$.

Un ring neuf coûte minimum 5000$. En acheter un usagé, même en bonne condition, revient souvent au même prix qu’un ring neuf, en considérant les petites réparations, les changements de jupe (Appron) ou de toile, etc. qui sont souvent nécessaire.

Vous pouvez toujours construire vous-même vos ring, à partir de plans que vous aurez dessiné ou trouvé sur Internet. Mais il faudra quand-même compléter l’ensemble - Cordes et accessoires (Turnbuckles, anneaux, etc.), toile, jupe (Appron), bourrures de coins, plancher, matelas, etc.

Cependant, il est une grave erreur d’y aller avec de l’équipement, un ring qui n’est pas en bonne condition, en bon état. Les risques de bris durant un spectacle, un mauvais plancher, etc. Tout pour augmenter les risques de blessures et restreindre les performances des lutteurs, donc un spectacle de moindre qualité devant un public restreint.


Voulez-vous faire PRO ou AMATEUR?

Il n’est peut-être pas nécessaire avoir un décor à tout casser, un méga jeux de lumières dignes des meilleurs groupes rock, il est quand-même bon s’assurer d’une certaine base qui pourra être complété avec le temps. Un Spot pour éclairer le ring. Un jeu de lumière et entrer des lutteurs. Donc, un minimum de 500 à 1000$ selon vos talents (Soudure, menuiserie, électricité, etc.), vos idées, vos contacts pour du neuf ou de l’usagé.

Vient ensuite le système de son, idéalement avec minimum deux micros sans fils. Nouvelle technologie oblige, il faut donc penser à un ordinateur portable pour les musiques d’entrées des lutteurs et les vidéos divers qui pourraient être projetés durant le spectacle. Qui dit vidéos, dit automatiquement écran géant ou projecteur et écran de projection. Ici encore, on peut facilement rajouter un 2000-3000$.

Durant vos spectacles, comment sera établi la limite entre les lutteurs et les spectateurs? Rien? Une simple corde? Des barrières de sécurité? L’option Barrière est la plus professionnelle, mais aussi la plus dispendieuse. Une vingtaine de barrières à 100$ chaque... un autre 2000$. Ou de les faire soi-même et économiser passablement...


Pour 1-2-3 shows, la location peut être envisagé, question de sonder le terrain avant de faire les grosses dépenses et achats, mais cela gruge une large part des profits. De plus, en cas de bris, cela peut revenir plus cher...


Après le mobilier (Ring, décor, système de son, etc.), il faut penser à la location de la salle. Combien de personnes attirerez-vous? Soyez honnête! De façon réaliste et de préférence avec un certain pessimisme. Evitez d’être trop optimiste, vous pourriez être très déçu. Selon la région et ce que vous pouvez mettre en publicité, ainsi que les salles disponibles, peut-être mieux y aller avec un endroit de capacité et coût moindre pour faire vos débuts. Il sera toujours possible de déménager dans une salle plus grande si le besoin se fait réellement sentir, après 4-5-6 galas. Donc, selon la ville ou la région, une salle environ 30X50 pieds, plafond 15 pieds de haut minimum, pouvant accueillir environ 80-100-125 personnes une fois le ring et le décor en place.

Si vous avez la certitude attirer 200-250 spectateurs, alors il faudra une salle plus grande, dimension 40X70 pieds minimum, plafond toujours à 15 pieds minimum, si possible 20-25 pieds de haut serait encore mieux. Une salle avec une scène de théâtre permet de donner une ligne directrice pour le décor (Entrée des lutteurs...) et l’aménagement des lieux.

J’ai souvenir d’un promoteur à qui j’ai clairement suggéré de prendre une salle plus petite, et de capacité moindre, parce que cette salle plus petite possédait justement un scène et offrait déjà un décor, un aménagement simple mais attirant. Les deux salles situées dans le même édifice. Au premier show, 112 personnes dans la grande salle d’une capacité de 300 places. Au deuxième show, 160 personnes dans la plus petite salle de 180 places. Quelques shows dans la plus petite des salles avec 150-175 spectateurs à chaque fois. Retour dans la plus grande des salles et on retombe sous la barrière des 125 spectateurs. Il faut croire qu’une salle plus petite mais mieux aménagée est plus attirante pour les spectateurs... Sans compter qu’une salle pleine, peu importe le nombre de personnes nécessaire pour remplir, offrira toujours une meilleure ambiance qu’un endroit, plus-ou-moins adapté au spectacle offert, trop grand qui paraîtra alors vide...

Donc, location de la salle qui varie entre 300$ et 400$ dans la plupart des cas, peut-être moindre dans les petites municipalités et loin des grands centres, ainsi que pour des salles plus petites, 150-200-250$.

La publicité - Combien de personnes pensez-vous et devez-vous attirer au guichet pour couvrir les frais, puis rentabiliser vos shows...? Avantages aux petites organisations et aux événements hors des grands centres (Québec, Montréal, Trois-Rivières, etc.) car la publicité dans les journaux hebdomadaires locaux y est nettement moins dispendieuses que dans les grands quotidiens, en plus de rejoindre 70% à 90% de la population susceptible assister à vos événements. Que l’on soit en Beauce, Charlevoix, Portneuf, Drummondville, Plessisville, etc. 2-3 publicités formats 4X5 pouces ou 5X7 pouces peut revenir à environ 1000$ (Coûts approximatif pouvant varier en fonction du tirage de chaque journaux, etc.) pour chaque spectacle. En plus, peut-être une occasion pour qu’un journaliste rédige un bref article sur l’événement à venir... Donc, encore plus de visibilité!

Pour ce qui est des affiches (Posters), format approximatif de 12X16 ou 11X17. Mon expérience pour ce genre activité qu’est un gala de lutte, ou quelque chose équivalent, qu’il n’est pas nécessaire de faire imprimer le tout sur papier glacé haute qualité. Il faut BEAU-BON-PAS CHER! 100-125 affiches minimum, distribuées dans le plus grand nombre de commerces et institutions possible dans la localité concernée et les environs. Souvent plus rapide et économique de se rendre dans une imprimerie que de penser le faire soi-même avec sa petite imprimante maison... Un autre 100-200$ selon la qualité et la quantité.

Quel soir et la fréquence des galas? - Vendredi soir, Samedi soir, Dimanche après-midi? Des galas à toutes les semaines, aux deux semaines, une fois par mois? Si vous pensez faire appel aux lutteurs de l’extérieur et avec de l’expérience, les Samedi soir sont à oublier en raison du grand nombre autres promotions/fédérations en activité ce soir là, en plus de toutes les autres activités qui viennent gruger dans le bassin de spectateurs potentiels.

Vendredi soir se veut intéressant pour bien débuter la fin de semaine, mais cela exige de faire appel aux lutteurs de la région pour assurer un roster complet, en plus de la disponibilité plus limité du personnel pour préparer la salle, monter le ring et le décor.

Pour ce quoi est du Dimanche après-midi, ce peut être intéressant pour préparer la salles, s’assurer de la présence de lutteurs de l’extérieur, gala du genre familiale car il est plus facile pour les enfants en après-midi qu’en soirée. Cependant, au retour des beaux jours (Avril-May et jusqu’en Septembre) il peut être difficile attirer 80-100-125 personnes ou plus dans un petit gymnase pendant que le soleil brille à l’extérieur et se fait des plus invitants...

L’été, un gala en extérieur ou sous la tente, en après-midi ou en soirée, Samedi, Dimanche, jour férié...


La fréquence des galas peut peut-être permettre de négocier un coût moindre pour la salle, mais des galas trop souvent rapprochés peut aussi essouffler le spectateur. Il faut donc savoir trouver l’équilibre pour assurer la rentabilité.


Parmi les frais pour la tenue d’un gala de lutte, il ne faut surtout pas oublier le salaire remis aux différents lutteurs. Le promoteur qui se contente de locaux aura des dépenses beaucoup moindre que s’il fait appel à des lutteurs d’expérience et de renommé, ainsi que de la provenance de certains lutteurs invités. Mais la présence de gros noms bien publicisés peut permettre de meilleurs revenus. Le nombre de lutteurs et autres (Gérants, manager, etc.) sur la carte a aussi une influence sur les coûts sans pour autant assurer de meilleures assistances.


Bien sûr, à partir du moment qu’une personne a un ring disponible ou bien à lui, il est peut-être possible organiser un gala de lutte pour moins de 500$ pour quelqu’un de débrouillard et de bien organisé. Mais celui ou celle qui peut réussir un tel coup et attirer plus de 100-125 spectateurs se veut une exception.


Mais, qu’il en coûte moins de 500$ ou plus de 5000-10000$ pour présenter vos différents galas de lutte indépendante, la chose la plus importante est d’avoir tous les argents en mains pour payer vos différents fournisseurs, collaborateurs, votre staff, la salle, etc. ceci sans se fier sur la vente d’un seul billet, avant même avoir ouvert les portes.


Donc, de penser mettre sur pied une promotion de lutte indépendante avec moins de 10000$ est quelque chose d’insensé et signifie bien souvent une organisation dont le produit laisse à désirer, pour ne pas dire médiocre, en terme de qualité.


Un promoteur sérieux, et qui a à chœur la lutte indépendante, n’hésitera pas à mettre 15000-20000$, peut-être même plus, pour assurer le succès de son entreprise. Jeux de lumières, éclairage, système de son, décor, promotion-publicité, lutteurs de talent et de renommé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Partir Une Fédération De Lutte.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» K1100 - A partir de quelle année l'abs 2° génération?
» probleme à l accelération : broutage à partir de 80km/heure
» [ BMW e46 320d touring an 2000 ] vibration a l’accélération (résolu)
» Créations à partir de palettes de bois
» [1.4i - Injection] trou d'air à l'accélération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lutte Express :: LUTTE QUÉBÉCOISE :: Divers-
Sauter vers: